6h40, le réveil sonne, et je sais que dans 20 minutes je serai assise sur mon zafu, enroulée dans ma couverture, au milieu d’une trentaine d’autres personnes pour méditer.


Marcher pieds nus sur les pierres fraiches du hameau, observer la lumière du soleil qui arrive, grattage de langue, lavage de dents, de l’eau chaude dans mon thermos, de l’eau fraiche sur le visage, je suis prête.
J’ai très peu de souvenirs des méditations qu’on a eu pendant toute cette semaine. Je ne dormais pas non, mais les souvenirs de ce qui nous a été proposé par nos enseignants sont diffus et surviennent par ci par là dans la journée, ou plusieurs jours après…

La Bergerie du Hameau de l'étoile, qui accueille l'école Shanti
La Bergerie du Hameau de l’étoile, qui accueille l’école Shanti

Puis vient les pranayama, et les 25 salutations avec les mantra du soleil. Le coeur qui s’accélère, le corps qui transpire, puis finir dans une longue relaxation au sol. Il est à peine 8h15.


Puis le petit-déjeuner, tous alignés face à la vue des montagnes, souvent sans mot dire. Des blancs qui ne gênent pas. Bon, le midi et le soir l’ambiance est différente et ça tchatche à tout va, mais le matin on est encore dans notre bulle… 


Jusqu’à 22h, notre programme sera rythmé par des conférences, des ateliers, des cours… et quelques rares temps de pause (où l’on en profite pour préparer un spectacle de natation synchronisée) (avec brio). Et si ça peut paraître niais dis comme ça, je vous assure que chaque moment est l’occasion de défaire ses croyances, de questionner le sens de la vie, de SA vie, de semer les graines d’un monde plus conscient, plus heureux…


Cette année était la dernière. Celle qui est teintée d’aux-revoirs, même si on ne sait pas trop quand ils auront lieu ces revoirs. 3 ans à nouer des liens forts, toutes générations confondues. Des personnes que je n’aurais sûrement jamais rencontrées sans le yoga.


Je n’ai pas encore atterri de cette semaine, mon corps est rentré mais ma tête est encore un peu là-bas.


J’ai gratté tellement de pages, eu tellement d’idées, d’inspirations, que j’ai encore besoin d’un temps de transition… Alors je laisse faire le temps, je laisse infuser…


Alors, pour tout ça, Merci Yoga, et merci mon école Shanti Paris 🙏🏼


Cet article a initialement été publié sur mon compte Instagram (puis j’ai pensé qu’il pourrait être intéressant de le publier ici aussi !)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

20 − deux =