Carry est une enseignante de yoga et ergothérapeute qui a décidé d’accompagner les femmes dans leur quotidien. Elle propose des accompagnements et des formations en lien avec les cycles menstruels, la charge mentale, ou encore le bien-être. Son site internet Héroïnes au Quotidien est un véritable manifeste pour aider les femmes à prendre soin d’elles-mêmes, à s’écouter, se ressentir, et se vivre pleinement, notamment grâce au yoga. Merci Yoga est parti à la découverte d’une yogini passionnée et passionnante…

Bonjour Carry ! Tu jongles aujourd’hui entre différentes activités. Comment as-tu fait la transition entre ton métier d’ergothérapeute et celui d’enseignante de yoga ?

Tout est parti de mes expériences et de discussions avec mes collègues soignantes. Si soigner les autres est un métier passionnant, à quel moment prend-on soin de soi ? Souvent, dans ce genre de métiers, on peut tomber dans des positions de sauveurs malgré soi et s’épuiser ! On en parle d’ailleurs assez peu durant les formations des métiers du soin, ou bien on aborde le sujet de manière théorique, mais sans donner d’outils. Avec le yoga, j’ai vraiment trouvé comment agir concrètement pour prendre soin de moi au quotidien. Au-delà de 3 postures et 2 respirations, c’est plutôt une démarche de retour à soi pour comprendre ses besoins, en étant plus attentive à ses sensations.

Avec Héroïnes au Quotidien, tu as choisi de concentrer ton accompagnement sur les femmes : peux-tu nous en dire plus ?

Le cycle menstruel a été une grille de lecture passionnante dans ce voyage. J’ai toujours été d’un naturel assez sensible, mais quand j’ai compris que certaines situations devenaient explosives à certains moments du mois – coucou syndrome prémenstruel – , j’ai creusé un peu plus pour découvrir combien nos fluctuations hormonales peuvent conditionner nos réactions. Et quand tu travailles dans l’accompagnement, comprendre les moments où tu es plus ou moins disponible et ouverte est carrément un atout ! C’est par ce cheminement que l’idée de créer mon programme « Sereine & Ancrée en 28 jours » est venue. Il s’agit d’un programme au féminin qui combine deux angles : le cycle est une boussole (le « quand »), tandis que les pratiques de yoga sont des outils pour trouver l’équilibre (le « comment »). Pour le créer, j’ai beaucoup pratiqué et testé sur moi, ainsi que sur des amies !

Les retours sont positifs pour le moment, et pourraient bien permettre de l’enrichir dans des versions ultérieures !

Sereine et ancrée en 28 jours
« Sereine et ancrée en 28 jours », le programme créé par Carry

À qui sont destinés tes programmes ?

J’ai remarqué que la thématique ne parlait pas exclusivement à des femmes oeuvrant dans le soin, mais faisait écho à toutes celles qui éprouvaient un fort besoin de se recentrer sur elles-mêmes. Je pense qu’avec toutes les casquettes et rôles que l’on cumule en tant que femme, cette question d’équilibre entre le donner et le recevoir est cruciale.

Comment as-tu réussi à intégrer le yoga dans ton activité d’ergothérapeute ?

J’exerce à temps partiel comme ergothérapeute dans un centre de réhabilitation psycho-sociale. Je travaille avec des jeunes adultes (17-25 ans) pour les aider à être plus autonome dans leurs activités de la vie quotidienne. Dans ce cadre là, je propose 2 sessions de yoga par semaine (hatha et yin). Des pratiques douces, et beaucoup d’exercices de respiration. On y parle aussi beaucoup : sensations, gestion du stress et des émotions… Et on rigole beaucoup ! Parfois c’est très calme, parfois c’est un joyeux bordel. Mon souhait est qu’ils repartent avec des outils très simples, qu’ils pourront mettre en pratique en dehors du tapis pour mieux vivre au quotidien.

Carrie de Héroïnes au Quotidien

À quoi ressemble ta journée type ?

Mon quotidien en tant que soignante est assez simple : j’anime divers ateliers hebdomadaires à thème pour mes patients (yoga, théatre d’impro, dessin…).
Côté entrepreneure, cela varie vraiment. J’ai un planning au mois, avec mes envies et mes objectifs, et je répartis mes actions chaque semaine pour m’en rapprocher. Je jongle entre la création de contenus et des recherches (lectures, formations…) pour nourrir ma pratique et mes propositions. J’ai récemment arrêté les cours collectifs de yoga (à regrets !) car je manquais de temps, mais je planche sur un format d’ateliers mensuels pour transmettre tout ce que j’apprends en ce moment 🙂

Je m’organise également selon… les phases de mon cycle menstruel ! À chaque phase de notre cycle, nous vivons des variations de niveau de aptitudes : réflexion, ouverture aux autres, intuition… J’essaie donc au maximum de réaliser les tâches dans les moments où je suis le plus apte à les faire. Évidemment ce n’est pas toujours parfait car la vie ne tient pas forcément compte de mon cycle, mais avoir cette trame me permet d’être plus efficace, et surtout de prévenir l’épuisement en écoutant mieux mes besoins d’actions et de repos.

Le yoga et toi, vous vous êtes rencontrés comment ?

Un peu par hasard ! Il y a 10 ans, je voulais pratiquer une activité physique douce, mais j’ai détesté mon premier cours, que j’avais trouvé beaucoup trop perché pour la cartésienne que je suis. Après un passage par la danse orientale et surtout la pole dance, où je me suis blessée plusieurs fois, j’ai retenté le yoga pour ses bienfaits physiques. Et j’y ai découvert bien plus 🙂 C’est du sérieux depuis 2014 !

Quel est ton plus beau souvenir lié au yoga ?

Pendant une formation à l’institut de Gasquet, on a travaillé sur le mouvement des omoplates. C’est là que j’ai pleinement ressenti physiquement la capacité de mon corps à avoir des micros mouvements, des sensations d’une finesse incroyable. Une grosse claque !

À quoi ressemble ta pratique ?

Ma pratique est fortement liée à mon planning, les saisons, ou encore mes émotions. Je maintiens la régularité, mais les types de yoga changent : plutôt dynamique (vinyasa) le matin, hatha flow ou yin le soir.

Quelle est ta posture de yoga préférée et pourquoi ?

Le guerrier 2. Une posture en apparence très basique, mais qui me recentre instantanément.

View this post on Instagram

LET'S PLAY ! // Sur cette photo, une nana qui pose son guerrier 2 tout en tentant de retenir avec dignité ses lunettes de soleil qui tombe 😉 Pourquoi je te partage ce moment ? Rappelle toi de mettre du jeu dans ta pratique de yoga. Le yoga n'a pas à être chiant. Au contraire, je crois que si tu veux une relation longue durée avec ta pratique, c'est essentiel d'y mettre du fun (sinon ta pratique risque de ressembler à une routine d'hygiène de vie….. Boring. ……) Cela peut passer par la musique, le mouvement libre, un éclat de rire pendant une méditation lorsque tu prends conscience de quelque chose en toi….. Tu n'as pas à faire parfaitement. Autorise toi à sortir des sentiers battus ; ) #yogaofig #developpementpersonnel #pratique #letsplay #yogafail #yogaaufeminin #salutlimperfection #selfcoaching #chacunesonrythme

A post shared by Coaching au féminin / Carry (@heroinesauquotidien) on

Serais-tu la même aujourd’hui sans avoir rencontré le yoga ?

NON ! (rires) Dis comme ça, ça fait grande déclaration solennelle, non? En réalité, le yoga m’a permis de mieux appréhender mes émotions, mes réactions et mon corps. Je me connais bien mieux depuis que je pratique, car mes expériences ne sont plus strictement mentales – coucou la team agitée du ciboulot – mais bien sensorielles.

Une belle rencontre grâce au yoga ?

Je dirais mes élèves, qui sont des perles (ça fait cucul la praline, mais je suis toujours heureuse de les retrouver), et également une super amie que j’ai rencontrée pendant ma première formation de yoga en Inde.

Le mot de la fin : pour quelles raisons aimerais-tu dire « merci yoga » ?

Merci Yoga de me rappeler l’importance de mon corps et du moment présent. Merci yoga d’être le pendant physique du développement personnel 🙂

Pour suivre Carry sur le web :

Son site Héroïnes au Quotidien. Carry diffuse également des « Billets Doux » à sa communauté : des lettres où elle « aborde la question d’apprendre à se foutre la paix » (n’hésite pas à t’abonner pour les recevoir !).

Sa page Facebook

Son compte Instagram

Commentaires Facebook

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

13 − douze =